Décembre 2012 / Janvier 2013

Le bulletin du ROE est disponible en
Anglais, Espagnol, Allemand, Français

                

1) Éditorial

Chers lecteurs et lectrices, amis et amies, sympathisants et sympathisantes du ROE,

Nous vous adressons nos meilleurs vœux en même temps que nous vous communiquons ce dernier bulletin du ROE de l’année 2012, une année riche en événements dans la vie du réseau, en particulier durant le dernier trimestre. Beaucoup d’entre vous sont au courant du changement intervenu au sein du ROE. Maike Gorsboth a fait ses adieux en novembre 2012, après avoir servi le réseau avec passion et engagement durant les six années qu’elle a passées comme coordinatrice du ROE. Dinesh Suna, de l’Inde, qui a été membre et l’un des coprésidents du Groupe de direction du ROE (EWN International Reference Group [IRG]), lui a succédé en tant que coordinateur le 19 novembre. Encore basé en Inde jusqu’à la fin de l’année, il doit venir à Genève dans la première semaine de janvier 2013. Nous remercions Maike de son excellent travail pour le ROE, nous lui disons au revoir et nous lui souhaitons le meilleur pour ses futures entreprises. Durant la période de transition, Maike et Dinesh ont pu procéder harmonieusement au passage du témoin; ils ont eu la chance de pouvoir travailler ensemble suffisamment longtemps, si bien qu’il n’y a eu pratiquement aucun temps d’arrêt dans le travail du réseau.

La plus récente réunion du Groupe de direction du ROE (IRG) s’est tenue du 16 au 19 octobre 2012 à Genève. Cette réunion était la dernière pour Maike et la première pour plusieurs nouveaux membres du groupe représentant leurs organisations: Aide de l’Église norvégienne (AEN), Conférence chrétienne d’Asie (CCA), Conseil des Églises d’Amérique latine (CLAI), Pain pour le monde, CECAM. La réunion était capitale pour le ROE, car il s’agissait de définir la stratégie concernant la participation du ROE à l’Assemblée du COE en 2013 ainsi que l’orientation future des activités du ROE. 

Partout dans le monde, on a observé la Journée mondiale des toilettes le 19 novembre. Le COE, conseillé par le ROE et l’équipe de l’éco-justice, a célébré cette journée lors des prières du matin au Centre œcuménique; de nombreux groupes intéressés au niveau de la base ont aussi participé.

Le récent Sommet mondial sur les changements climatiques (COP18) s’est tenu du 26 novembre au 7 décembre 2012 à Doha (Qatar) sous les auspices de la CCNUCC. Les effets dévastateurs des changements climatiques sont très préoccupants pour beaucoup de pays – en particulier les «petits pays» des zones côtières, parmi lesquels de nombreuses îles – sans qu’il y ait faute de leur part. La délégation du COE a publié une déclaration à l’attention de la COP 18 le dernier jour du Sommet, appelant les responsables des États à faire tous leurs efforts pour mettre en place un mécanisme juridiquement contraignant propre à contenir les émissions de carbone des pays afin d’offrir un avenir plus ouvert aux générations futures. «Rappelons-nous, souligne notamment la déclaration, que notre génération est probablement la dernière à avoir encore la possibilité de limiter le réchauffement mondial à moins de 2°C; les générations suivantes n’auront pas cette liberté de choix, mais devront s’adapter aux schémas climatiques que nous leur aurons laissés.»

Comme nous l’avons mentionné dans notre dernier bulletin, une action œcuménique mondiale autour du thème de la Journée mondiale de l’eau 2013 est en préparation dans le cadre des Sept semaines pour l’eau. Un appel pour la Journée mondiale de l’eau sera adressé prochainement à tous les milieux proches du ROE.

Nous approchons à grands pas de la Dixième Assemblée du COE, puisqu’il reste moins d’une année avant l’événement. Plus de 700 délégués, hommes et femmes, et quelque 4 000 autres participants venus du monde entier se réuniront à Busan, Corée du Sud, pour une discussion mondiale sur le thème «Dieu de la vie, conduis-nous vers la justice et la paix». Le ROE, créé par décision de la dernière Assemblée du COE en 2006 à Porto Alegre avec mandat de se pencher sur la thématique de l’eau, sera présent à Busan et organisera diverses manifestations dans le cadre du programme de madangs, parmi lesquelles des ateliers, des expositions, etc. Nous espérons que vous serez là-bas, que vous participerez à nos activités et que vous nous soutiendrez.

Durant les derniers jours de cette année et le premier trimestre de la suivante, le secrétariat du ROE sera occupé à la préparation de quelques publications et travaillera également sur l’appel pour la Journée mondiale de l’eau et les Sept semaines pour l’eau. Continuez à nous soutenir dans vos prières et partagez avec nous vos récits d’interventions sur les questions liées à l’eau et à l’assainissement.

Cordialement,

L’équipe du ROE

*************

2) Sept semaines pour l’eau – Appel pour la Journée mondiale de l’eau
Des enfants se bousculent pour se laver les mains à un poste d’eau pure à Nzulo, RDC. © Sandra Cox/ACT

Depuis 2008, le ROE met en place chaque année les Sept semaines pour l’eau, l’un des «vaisseaux amiraux» de son programme, en consacrant les sept semaines du Carême à des réflexions théologiques et éthiques sur différents thèmes liés à l’eau et à l’assainissement dans la perspective de la justice et des droits. Parmi les thèmes abordés dans le passé figuraient «L’eau et la paix juste», «L’économie verte», etc. Pour en savoir plus, cliquez ici.

En 2013, comme les années précédentes, la Journée mondiale de l’eau, le 22 mars, tombe durant la période des Sept semaines pour l’eau. Le ROE appelle les Églises et autres organisations, de même que les personnes à titre individuel, à participer à cette journée afin de sensibiliser les esprits aux questions liées à l’eau et à l’assainissement, éléments essentiels à la vie et à la dignité humaine.

En décembre 2010, l’Assemblée générale des Nations Unies a déclaré 2013 Année internationale des Nations Unies de la coopération dans le domaine de l’eau (Résolution A/RES/65/154). Dans la ligne de cette déclaration, la Journée mondiale de l’eau 2013 sera consacrée à la coopération dans le domaine de l’eau. Pour en savoir plus, consultez le site web officiel:  http://www.unwater.org/watercooperation2013/

Appel pour la Journée mondiale de l’eau

Avez-vous déjà prévu quelque chose pour marquer cette Journée? Avez-vous des idées? Faites-nous connaître ces idées et nous partagerons vos réflexions et vos plans avec d’autres. Ou alors, êtes-vous toujours en quête d’inspiration? Le ROE publiera des matériels, ressources et idées créatrices pour la Journée mondiale de l’eau... 

Nous avons déjà reçu quelques idées que vous pourriez considérer:

  1. Étudiez les «Sept semaines pour l’eau» – individuellement ou en groupes
    Les réflexions hebdomadaires des Sept semaines pour l’eau seront mises à disposition pour téléchargement, avec des propositions d’étude, avant le début du Carême le mercredi des Cendres, le 13 février 2013. Ne manquez pas de consulter le site www.oikoumene.org/7-semaines-pour-leau autour de cette date.
  2. Culte
    Préparez un service sur le thème de l’eau ou insérez quelques-unes des ressources proposées ici dans votre service habituel, par exemple à l’occasion de la Journée mondiale de l’eau (22 mars).
  3. Exposition en rapport avec l’eau
    Organisez une exposition liée à l’eau et à l’assainissement, en collaboration avec vos amis ou avec des organisations, groupes liés à l’Église, groupes centrés sur un thème particulier, etc. Une suggestion d’exposition sur le thème du «cube d’eau virtuelle», pourra vous inspirer.
  4. Impliquez-vous!

Nous vous enverrons prochainement un appel pour la Journée mondiale de l’eau avec plus de détails sur la manière dont vous pouvez faire changer les choses.

3) Journée mondiale des toilettes, 19 novembre 2012
Des habitants du village de Parja Suku, dans l’État d’Odisha (Inde), sont réunis pour célébrer la Journée mondiale des toilettes avec le Réseau œcuménique de l’eau et l’Église évangélique luthérienne de Jaypur. © Mrutyunjay Kondpan

La célébration de la Journée mondiale des toilettes dans le village de Parja Suku, dans l’État d’Odisha, Inde, a mis en évidence la douloureuse réalité de nombreuses communautés dans le monde, qui sont privées de services d’assainissement de bonne qualité, conformes aux principes de l’hygiène.

À Parja Suku, il n’y a qu’un seul W.-C. pour un village de 500 habitants, et il est réservé aux hôtes d’honneur. Les toilettes des villageois ne sont que des terrains servant de cabinets en plein air, derrière des buissons ou dans des coins cachés.

La réalité d’aujourd’hui est que plus de 2,5 milliards de personnes dans le monde n’ont pas accès à des installations d’assainissement sûres et hygiéniques. Plus d’un milliard de personnes n’ont tout simplement pas accès à des toilettes quelconques. Ce n’est pas seulement un problème d’assainissement, c’est aussi une atteinte à l’intimité et à la dignité des personnes, et particulièrement des femmes.  

La Journée mondiale des toilettes organisée le 19 novembre veut souligner la nécessité de mettre en place un assainissement efficace et de briser les tabous qui entourent les installations d’assainissement. Partout dans le monde, des personnes et des organisations ont pris le temps de prier et de plaider en faveur d’un meilleur assainissement.

À Parja Suka, où la grande majorité des habitants appartiennent à la communauté des dalits, les hors-caste qu’on appelle «intouchables», les villageois se sont réunis pour attirer l’attention sur la précarité de leur système d’assainissement.

Pour en savoir plus...

Des membres de l’Alliance ACT, réseau œcuménique d’entraide et de secours, travaillent auprès des communautés à la construction de systèmes d’approvisionnement en eau et d’assainissement. Sur cette photo, Carlos José Jirón Bonilla, paysan de Carazo, Nicaragua, creuse une latrine, dans le cadre d’un programme géré par le CIEETS, membre d’ACT, avec le soutien de Church World Service (CWS). Partout dans le monde, les programmes d’ACT mettent en place des solutions d’assainissement peu coûteuses qui sauvent des milliers de vie chaque année.
4) La participation du COE à la COP18 à Doha
Marche pour la justice climatique à la COP 18 à Doha. © Fédération luthérienne mondiale

La COP («Conférence des parties») est un grand mécanisme placé sous les auspices de la CCNUCC (Convention-Cadre des Nations Unies sur les changements climatiques), qui poursuit les efforts entrepris sur la problématique des changements climatiques depuis 1994. En 1997, lors de la COP 3 à Kyoto (Japon) les responsables des États réunis dans cette ville se mirent d’accord sur un document historique, connu par la suite sous le nom de Protocole de Kyoto, qui avait le projet ambitieux de faire reculer le niveau des émissions de carbone de 5,2% par rapport au niveau des émissions des pays industrialisés en 1990.

Même si ce mécanisme était de nature juridiquement contraignante, les États n’ont exprimé qu’une adhésion de pure forme, à l’exception de quelques pays européens. Après la COP 3, année après année, les dirigeants des États se sont réunis pour discuter du problème des changements climatiques, mais aucun consensus ne s’est dégagé. On peut dire la même chose de la COP 18, qui s’est réunie récemment à Doha (Qatar) pour déterminer s’il faut prolonger le délai de validité du Protocole de Kyoto ou mettre en place un autre traité juridiquement contraignant, incluant les pays en développement qui sont en voie de devenir les «plus gros pollueurs»: ceux-ci devraient-ils accepter de réduire leurs niveaux d’émissions? Même dans le cas du Fonds pour le climat créé à Cancún (Mexique, COP 16), il n’y a pas eu suffisamment de détermination pour tenir les engagements. 

Vers la fin de la COP 18, le 7 décembre, le Conseil œcuménique des Églises a adressé une déclaration au Segment ministériel de haut niveau de la COP 18 à Doha (Qatar).

Dans sa déclaration à la plénière de Doha, le COE soulignait que «les changements climatiques sont en cours! Il est impératif d’agir maintenant sans plus attendre, face aux effets graves et potentiellement irréversibles des changements climatiques.»

La déclaration a été lue par le métropolite Seraphim du Zimbabwe, du Patriarcat orthodoxe grec d’Alexandrie et de toute l’Afrique.

Texte intégral de la déclaration

5) Le ROE souhaite la bienvenue au nouveau coordinateur Dinesh Suna et dit au revoir à Maike Gorsboth, qui l’a précédé à ce poste
Dinesh Suna et Maike Gorsboth au Centre œcuménique de Genève en 2009

Depuis le 19 novembre 2012, Dinesh Suna occupe le poste de coordinateur du Réseau œcuménique de l’eau (ROE) du Conseil œcuménique des Églises.

Dinesh Suna est associé depuis longtemps à l’histoire du Réseau œcuménique de l’eau. Depuis la fin de 2008, il est membre du Groupe de direction du ROE, auprès duquel il représentait l’organisation CASA (Church’s Auxiliary for Social Action), de l’Inde; il a été coprésident du groupe durant la plus grande partie de cette période. Dinesh est membre de l’Église évangélique luthérienne de Jaypur, dans l’État d’Odisha (Inde), et compte 17 ans d’expérience auprès de diverses organisations œcuméniques. 

Maike Gorsboth a décidé de quitter son poste au ROE au bout de six ans, afin de relever de nouveaux défis. Les participants au ROE et les membres du Groupe de direction lui ont exprimé leur profonde reconnaissance et ont rendu hommage à son service infatigable et à la passion avec laquelle elle s’est investie dans le travail sur les questions liées à l’eau et à l’assainissement, aux côtés des groupes intéressés au ROE. Pour en savoir plus…

Dans un message d'adieu adressé à Maike, la rapporteuse spéciale des Nations Unies sur le droit à l’eau potable et à l’assainissement, Catarina de Albuquerque, a exprimé sa gratitude en affirmant que Maike «a apporté une énorme contribution à beaucoup, beaucoup de jalons importants du travail que j’ai accompli au cours des quatre dernières années.» Catarina de Albuquerque a en particulier mis l'accent sur les bonnes pratiques présentées par le ROE et l'Alliance ACT.

En fait, Maike était ce qui pouvait arriver de mieux au ROE. Toutes et tous, nous lui souhaitons le meilleur pour la suite.

6) Manifestations à venir
  • Délai de soumission de projets pour la Semaine mondiale de l’eau
    Le délai d’envoi de textes et de propositions pour la Semaine mondiale de l’eau de 2013 est le 7 janvier. www.worldwaterweek.org 
  • Conférence annuelle d’ONU-Eau sur le thème «Water Cooperation, Making it Happen!» (La coopération dans le domaine de l’eau – agissez pour la concrétiser!)
    8-10 janvier 2013, Saragosse, Espagne
    Dans le cadre de l’Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau, la Conférence d’ONU-Eau réunie à Saragosse centrera ses discussions sur les moyens appropriés de promouvoir la coopération dans le domaine de l’eau. En particulier, elle identifiera les meilleures approches pour développer une coopération performante à différents niveaux et réfléchira à la manière de «faire mieux» en matière de coopération dans le domaine de l’eau. Elle se penchera également sur les facteurs de succès décisifs, les défis et les obstacles, sur la base de cas concrets de coopération efficace. Consultez la page web de la Conférence.
  • Table ronde multipartite sur le droit humain à l’eau
    8 février 2013, New York, États-Unis
    La table ronde organisée par le Centre ICCR (Interfaith Center on Corporate Responsibility) a pour but de fournir un cadre initial aux programmes des collectivités dans le domaine de l’eau; il s’agit d’examiner les moyens de mettre en pratique le droit humain à l’eau en imaginant des politiques qui protègent l’accès des communautés à une eau suffisante, sûre, acceptable, matériellement accessible et peu coûteuse. Des représentants du ROE seront présents.
  • Réunion de lancement de l’Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau
    11 février 2013, Paris, France
    Une manifestation médiatique et symbolique aura lieu au siège de l’UNESCO pour lancer l’Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau. Durant cette manifestation, le meilleur slogan pour la coopération dans le domaine de l’eau sera annoncé et adopté en présence de la directrice générale de l’UNESCO, Irina Bokova. L’auteur du meilleur slogan choisi dans le cadre du concours de slogans de l’UNESCO sera proclamé durant la manifestation.
  • Journée mondiale de l’eau
    22 mars 2013
    Un Dialogue interactif de haut niveau de la soixante-septième session de l’Assemblée générale des Nations Unies sera organisé à New York le 22 mars 2013 pour marquer l’Année internationale de la coopération dans le domaine de l’eau 2013 et le 20e anniversaire de la proclamation de la Journée mondiale de l’eau.
  • Semaine mondiale de l’eau
    1er-6 septembre 2013, Stockholm, Suède
    En 2013, ce rendez-vous annuel des professionnels de l’eau du monde entier sera entièrement consacré à la «coopération dans le domaine de l’eau».  www.worldwaterweek.org