11ème semaine - Myanmar (Birmanie), Thaïlande

10 mars - 31 décembre 1969

Rendons grâce pour :

  • Les personnes qui recherchent des solutions non violentes pour mettre fin aux conflits ethniques et à la militarisation au Myanmar.
  • Le soutien apporté par la Thaïlande aux réfugiés birmans, laotiens, cambodgiens et vietnamiens.
  • Les personnes qui travaillent pour les enfants exploités, notamment les victimes de la traite sexuelle.
  • La Conférence chrétienne d’Asie.
  • Le Conseil des Églises du Myanmar.
  • Les orchidées et les ching chops (instrument thaï, sorte de castagnettes en cuivre), les harpes coudées, les gongs, les flûtes de bambou, les soies de couleurs, les gracieuses danseuses, la douceur de l’état d’esprit.
  • Les marionnettes birmanes, dont certaines ont 60 cordes différentes.
  • Le dialogue entre bouddhistes et chrétiens, qui s’efforce de briser les anciennes barrières et de trouver une cause commune d’espoir et de paix.

Prions pour :

  • Les enfants du Myanmar, surtout ceux qui sont soldats, orphelins, réfugiés, ou contraints au travail et à la prostitution.
  • Les personnes injustement incarcérées et celles qui sont opprimées spirituellement et physiquement.
  • Les femmes et les jeunes filles et leur protection contre le viol et le travail forcé.
  • Les groupes ethniques, pour qu’ils conservent la richesse de leur patrimoine, de leur langue et de leur culture.
  • Les Rohingyas apatrides de l’État de Rakhan et les autres personnes déplacées et réfugiées, afin qu’ils reçoivent ce dont ils ont besoin: nourriture, vêtements, médicaments, couvertures, éducation, sécurité.
  • Les personnes chargées de distribuer de l’aide humanitaire et des secours, qu’elles soient bénies, protégées et qu’elles reçoivent les forces nécessaires en communiquant l’amour et l’espérance de la part de Dieu.
  • Les familles séparées.
  • Les chrétiens du Myanmar, victimes de discriminations et forcées à se reconvertir aux religions majoritaires.
  • Les personnes qui luttent pour reconstruire leur vie après les destructions provoquées par les tsunamis et les typhons.
  • Les réformes politiques, la démocratisation et la primauté du droit au Myanmar.
  • La fin de la corruption et de la criminalité, de l’usage des drogues et du tourisme sexuel.
  • Les personnes atteintes du sida.

PRIÈRE

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.

Tous les dons de la terre viennent de ta main généreuse, ô Dieu.

Pourtant, cette abondance n'est pas répartie également entre nous.

Certains ont assez pour vivre, d'autres meurent de faim.

Souvent des femmes sont les victimes de l'exploitation,

désespérant de pouvoir nourrir leurs enfants et d'en prendre soin.

Si seulement nous pouvions nous souvenir que chacun de nous doit prier:

Donne-nous aujourd'hui notre pain de ce jour.