44ème semaine - Les îles de l'Océan Indien

28 octobre - 31 décembre 1969

Rendons grâce pour:

  • La liberté religieuse à Madagascar et l’accroissement de la fréquentation des églises grâce au rayonnement de l’activité missionnaire.

  • L’approfondissement de la spiritualité chrétienne et le développement du mouvement de renouveau charismatique dans toutes les confessions.

  • Les personnes qui travaillent inlassablement à apporter l’apaisement à celles et ceux qui sont blessés, qui connaissent la maladie, le chômage, la misère.

  • Les Eglises qui travaillent pour la justice économique et se lancent dans la diaconie, notamment parmi les pauvres de la société.

  • Le travail efficace de développement parmi les pauvres, dans l’humilité et la fidélité chrétienne.

  • Tout chrétien qui transmet la bonne nouvelle du règne de Dieu et qui partage sa propre vie avec ceux et celles qui ne reconnaissent pas encore, ou ne reconnaissent plus, le Christ comme leur Seigneur et Sauveur.

  • Les pasteurs, les évangélistes, les dirigeants laïcs des Eglises de Madagascar qui travaillent inlassablement à communiquer l’amour du Christ à toute la nation, en paroles et en actes.

  • La force communiquée par la présence du Seigneur qui accompagne le rayonnement missionnaire dans toute la région de l’océan Indien.

  • Les chrétiens qui joignent à leur repentance le service et le soutien à la mission de l’Eglise.

  • L’affermissement de la coopération œcuménique entre les Eglises historiques, y compris l’Eglise catholique romaine.

  • La coexistence pacifique et la coopération culturelle et économique entre les îles de l’océan Indien.

  • Les personnes qui, dans la société, prennent la parole au nom de ceux et celles que l’on fait taire et que l’on n’entend pas, jusqu’à ce que ceux qui sont haut placés et qui sont aveugles ouvrent enfin les yeux, et que les exclus trouvent place dans la vie du pays.

  • L’espoir d’un avenir où tout citoyen vivra dans la dignité des enfants de Dieu.

Prions pour:

  • Le réveil des dirigeants des Eglises par rapport au champ politique, afin que leurs yeux et leurs oreilles s’ouvrent aux souffrances et aux cris du peuple, et que leur cœur ait la sagesse de discerner ce qui est bon pour la paix dans la justice.

  • La collaboration et le dialogue interreligieux.

  • Que tous les croyants assument leur sacerdoce et portent ainsi les fardeaux les uns des autres pour le bien de la mission de l’Eglise

  • Une bonne gouvernance et un leadership ayant une vision.

  • Celles et ceux qui vivent le long des côtes, qu’ils soient protégés des catastrophes engendrées chaque année par les cyclones et les typhons, et pour ceux et celles qui vivent dans les lieux arides, qu’ils échappent à la sécheresse et à la famine.

  • Que l’Esprit conduise les Eglises et les amène à renoncer à se justifier elles-mêmes, mais qu’elles travaillent plutôt à l’instauration de la justice et des droits de la personne pour tous.

  • Que les chrétiens des îles du Sud soient plus éloquents en actes qu’en paroles.

  • Un témoignage fidèle rendu à la voie du Seigneur dans le domaine politique et économique.

  • Que la justice de Dieu l’emporte sur la scène politique, et pour un résultat satisfaisant des élections.

  • Que l’amour de Dieu inspire et transforme la totalité des actions des Eglises dans ces îles.

  • Que les Eglises trouvent des moyens de collaborer dans l’amour et la confiance en vue de manifester le règne de Dieu qui va surgir en Christ.

  • Que tout chrétien comprenne mieux et s’engage davantage en faveur de la justice de Dieu dans la société.

PRIÈRE

Seigneur Jésus,

la tempête est la vie,

et la vie est tempête,

on ne peut y échapper;

mais ce qui compte, c'est que tu es avec nous dans la tempête,

phare et présence sûre.