8ème semaine - Italie, Malte, Portugal, Espagne

17 février - 31 décembre 1969

Rendons grâce pour :

  • Les chrétiens fidèles, qui ont nourri et renouvelé la longue tradition chrétienne dans ces pays.

  • Saint Pierre et Saint Paul, dont l’œuvre en faveur de l’Evangile a abouti à la conversion de l’empire romain au christianisme.

  • Les catacombes et tous les autres monuments où l’histoire des débuts du christianisme constitue une inspiration pour le renouvellement de la foi.

  • Saint Jacques, dont le sanctuaire à Compostelle est un lieu où les pèlerins d’aujourd’hui s’unissent dans la prière pour une Europe réconciliée.

  • Les personnes qui réinterprètent l’histoire de Saint Jacques afin qu’elle ne soit pas utilisée contre les musulmans.

  • Les pèlerins à la recherche d’un approfondissement de leur foi et d’un apaisement de l’esprit.

  • Les personnes qui accueillent les immigrés et les réfugiés et qui leur apportent un appui.

  • Les guitares, le claquement des pieds, les castagnettes, le tourbillon des danseurs de flamenco, le charme des chansons napolitaines, le plaisir d’un opéra en plein air dans une arène antique.

  • Ceux et celles qui ont renouvelé l’Eglise, Pierre Valdo, Benoît et Scholastique, François et Claire, Catherine de Sienne.

  • Les fêtes avec familles et amis.

  • Michel-Ange, Léonard de Vinci, Le Titien, Vélasquez et tous ceux qui ont utilisé leur art pour proclamer l’Evangile.

Prions pour :

  • Le Vatican, et tous ceux qui occupent des postes de pouvoir dans l’Eglise catholique romaine.

  • La fin du terrorisme et de la violence, la résolution du conflit au Pays basque espagnol.

  • Une meilleure utilisation des ressources de la terre, de la mer et de l’air.

  • La sagesse et de bons conseils pour la gestion des questions relatives à l’immigration.

  • Les jeunes, afin qu’ils trouvent des possibilités dans leur pays et une nouvelle espérance en Christ.

  • Les immigrés et les victimes de la traite des êtres humains.

  • Les chômeurs.

  • La fin de la corruption et de la criminalité, pour qu’il y ait de la justice pour tous.

  • La poursuite de la lutte contre l’intolérance et la haine.

  • Le renouveau de l’esprit de l’Eglise au sein d’une société de plus en plus sécularisée et matérialiste.

 

AFFIRMATION DE FOI

Je crois en un Père

qui aime ses enfants

au point d'attendre leur retour en silence

pour les revêtir de la plus belle robe,

tuer le veau gras

et célébrer la fête de la réconciliation.

Je crois en un Esprit

dont la puissance ne se révèle pas dans l'ouragan,

ni dans la terreur du tremblement de terre,

mais dans la voix d'un souffle ténu.

Je crois en un Fils

qui a brisé le pouvoir du silence

par son grand cri:

"Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m'as-tu abandonné?"

En mourant sur la croix,

il a transformé le silence de la mort

en mort de tous les silences.