Pratiquer la mission avec humilité, dans la justice et sans exclusive

5.10.12

L'évêque Geevarghese Mor Coorilos, président de la Commission de Mission et d'évangélisation du COE.

Dans un monde où le concept de mission chrétienne est en rapide évolution, l'évêque Geevarghese Mor Coorilos, président de la Commission de Mission et d'évangélisation (CME) du Conseil œcuménique des Églises (COE) explique quelles sont les nouvelles perspectives que la déclaration du COE sur la mission apportera aux Églises.

 

L'évêque Coorilos a parlé de la déclaration sur la mission lors d'une interview en Crète (Grèce), où la déclaration a été adoptée par le Comité central du COE en septembre dernier.


Qu'est-ce que la nouvelle déclaration sur la mission et quels sont ses objectifs?


L'objet de la nouvelle déclaration du COE sur la mission, «Ensemble vers la vie – Mission et évangélisation dans des contextes en évolution», préparée par la CME, est de rechercher une vision, des concepts et des orientations en vue d'une conception et d'une pratique nouvelles de la mission et de l'évangélisation dans des contextes mondiaux en pleine mutation.

 

Depuis l'intégration du Conseil international des missions avec le COE à l'Assemblée de New Delhi, en 1961, une seule affirmation sur la mission a été approuvée par le COE, et c'était en 1982. Étant donné que le contexte mondial a radicalement changé depuis cette époque, il était devenu impératif de jeter un regard nouveau sur la situation mondiale et sur ses répercussions sur la mission et l'évangélisation.

 

La déclaration vise à stimuler une réflexion avisée sur la mission et à encourager des actions réfléchies de la part des Églises membres du COE et des agences missionnaires qui lui sont liées. Cette nouvelle affirmation est en outre censée favoriser une nouvelle perspective sur la mission de la Trinité (missio Trinitaris), et en particulier la «mission de l'Esprit Saint», qui «donne la vie». En d'autres termes, elle vise à formuler une conception nouvelle d'une missiologie prophétique affirmant «la vie» dans sa plénitude et tenant compte de la justice, de l'inclusivité et de la sauvegarde de la création.


Quelles répercussions la déclaration sur la mission aura-t-elle sur la vie des Églises?

 

Nous espérons que la nouvelle affirmation sur la mission aura une influence notable sur la vie des Églises, car elle vise à examiner les changements qui ont eu lieu et qui sont en cours dans le paysage ecclésial du christianisme mondial depuis 1982. Parmi les changements qui sont examinés figurent le déplacement du centre de gravité du christianisme mondial du Nord vers le Sud et l'Est, l'influence radicale des idéologies néolibérales dans le domaine économique, les conséquences des migrations, les nouvelles formes d'oppression des gens et de l'environnement, les nouvelles façons d'être Église et la montée fulgurante des Églises pentecôtistes et charismatiques.

 

Cette déclaration aidera les Églises membres à comprendre leur milieu ecclésial et social au moyen de perspectives missiologiques contemporaines. Étant axée sur la création (la vie), la nouvelle déclaration sur la mission mettra en demeure les Églises d'assumer le rôle du «serviteur» (et non pas du «maître») de la mission de Dieu, sans avoir une vision colonialiste, expansionniste ni triomphaliste de la mission. Elle aura aussi des répercussions sur la manière dont les Églises pratiquent l'évangélisation, étant donné que la nouvelle déclaration sur la mission prône une «évangélisation authentique» faisant la part belle aux valeurs de l'humilité, l'hospitalité, la justice, la non-exclusivité et le dialogue de vie.

 

La déclaration a été traduite en plusieurs langues. La CME préparera par ailleurs des guides d'étude qui pourront être utilisés par les Églises membres, organisations affiliées et agences missionnaires pour former les missionnaires et évangélisateurs. En fait, l'énorme attention accordée par divers milieux à la nouvelle déclaration sur la mission, notamment parmi les Églises membres, nous semblent encourageante.

 

La CME demandera en outre aux Églises membres et aux organismes missionnaires affiliés de faire part de leurs solutions pour traduire et mettre en œuvre la déclaration dans leur contexte local. Les réflexions et les mesures à prendre concernant la déclaration figureront dans l'International Review of Mission avant l'Assemblée de Busan.  


Pourquoi l'accent mis sur «la mission depuis la périphérie» est-il important?

 

La section intitulée «Esprit de libération: Mission depuis la périphérie» se trouve au cœur de la nouvelle déclaration sur la mission. C'est extrêmement important car «la mission depuis la périphérie» est en effet l'une des caractéristiques déterminantes de la déclaration. L’une des caractéristiques particulières de cette nouvelle déclaration, c'est l’affirmation que les personnes en marge sont des agents de la mission. C’est la mission «depuis la périphérie», et non pas la mission «vers la périphérie», ni même «à la périphérie» lorsque les pauvres et les marginaux sont traités comme des objets de charité.

 

Cette missiologie affirme en outre que les personnes marginalisées ont un don spécial pour faire la distinction entre les forces qui affirment la vie et celles qui nient la vie. Elles occupent une position de choix «pour voir ce qui est hors de la vue des gens qui vivent au centre.» La déclaration considère que la justice, la solidarité et la non-exclusivité doivent être les expressions clefs de la mission depuis la périphérie.

 

L'aspect prophétique de la déclaration repose également sur son rejet sans réserve de l'idolâtrie de Mammon dans un monde sous la coupe du marché libre. Il s'agit d'une affirmation missiologique où celles et ceux qui, jusqu'alors, «recevaient» la mission revendiquent leur statut en tant qu'agents et initiateurs de la mission et, en ce sens, la nouvelle affirmation est sans précédent.


Quelle contribution la déclaration sur la mission fait-elle au thème de l'Assemblée du COE à Busan?

 

Eh bien, il y a tant de choses en commun entre l'idée maîtresse de la nouvelle affirmation et «Dieu de la vie, conduis-nous vers la justice et la paix», thème de l'Assemblée de Busan du COE. Le fil qui relie les deux, c'est l'accent mis sur la vie. La vie telle que promise par Dieu en Christ, la vie dans toute sa plénitude, présuppose la justice, la paix et la sauvegarde de la création.

 

Le thème de l'Assemblée de Busan et l'idée maîtresse de la nouvelle affirmation sur la mission ont pour but de mettre en avant le concept de «vie» pris dans cette perspective holistique. Pour nous, le thème de l'Assemblée est à de nombreux égards «missionnaire» par son appel et son orientation. Avec ses réflexions théologiques profondes sur une «mission de l'affirmation de la vie», la déclaration sur la mission constitue ainsi une contribution de la CME à l'Assemblée du COE.

 

[1,052 mots]

 

Texte complet de la déclaration de la CME sur la mission et l'évangélisation

 

Commission de Mission et d’évangélisation