World Council of Churches

Une communauté mondiale d'Églises, en quête d'unité, de témoignage commun et de service chrétien

Vous êtes ici : Accueil / Documentation / Documents / D'autres groupes et organisations œcuméniques / Lettre conjointe du Conseil œcuménique des Églises et de la Conférence des Églises de toute l'Afrique aux responsables d'Église du Burundi

Lettre conjointe du Conseil œcuménique des Églises et de la Conférence des Églises de toute l'Afrique aux responsables d'Église du Burundi

Lettre conjointe du Conseil œcuménique des Églises et de la Conférence des Églises de toute l'Afrique aux responsables d'Église du Burundi

19 mai 2020

Aux responsables d’Église du Burundi,

Chers frères et sœurs du Burundi,

Alors que vous préparez les élections nationales qui auront lieu demain, le 20 mai 2020, au Burundi, nous vous exprimons la solidarité de vos frères et sœurs des Églises du monde entier. Nous, le Conseil œcuménique des Églises (COE) et la Conférence des Églises de toute l’Afrique (CETA), nous unissons pour assurer de nos prières tous les responsables d’ Églises ainsi que tous les membres de vos Églises.

Le COE et la CETA s’efforcent depuis longtemps d’accompagner l’Église et le peuple du Burundi dans votre quête d’une paix, d’une justice et d’une démocratie durables. En tant que chrétiens, nous sommes en effet appelés à témoigner de notre foi et de notre engagement en faveur de la paix au Burundi. C’est pourquoi nous devons condamner toute action qui conduirait à une rupture de la paix avant, pendant et après les élections.

Nous sommes reconnaissants à Dieu pour sa protection durant cette pandémie du COVID-19, et pour votre dévouement à cette mission de paix et de justice. Nous espérons que votre action courageuse portera des fruits positifs pour la promotion de la démocratie, de la paix et de la cohésion sociale. Lorsque la paix est perdue pour une raison quelconque, il est généralement douloureux, coûteux et lent de la reconquérir. C’est pourquoi le Seigneur dit :

«Heureux ceux qui font œuvre de paix: ils seront appelés fils de Dieu» (Matthieu 5,9).

 

Fraternellement vôtres en Christ,

Pasteur Fidon Mwombeki
Secrétaire général
Conférence des Églises de toute l’Afrique

Père Ioan Sauca
Secrétaire général par intérim
Conseil œcuménique des Églises